Université Libre des Pays des Grands Lacs

Foi, Science, Action,

La Faculté des sciences économiques et de gestion de l’Université Libre des Pays des Grands Lacs a organisé, en date du 30 mai 2018 une journée scientifique autour du thème «Agriculture, microfinance et lutte contre la pauvreté en République Démocratique du Congo (RDC)».

L’objectif de cette journée était d’amener les chercheurs, les acteurs des secteurs publics et privés à contribuer par leur réflexion à la relance d’une croissance économique diversifiée susceptible de réduire significativement la pauvreté en RDC d’ici 2030. Continuer la lecture

Print Friendly

Lauréat(e)s de IMPEQ I et II facilitateurs de la conférence

Dans sa marche à la recherche de l’excellence, l’Université Libre des Pays des Grands Lacs (ULPGL-Goma) a organisé, à travers sa faculté de psychologie et sciences de l’éducation et en partenariat avec l’université Otto-Friedrich de Bamberg en Allemagne, une conférence internationale. La thématique « L’enseignement de qualité pour un développement durable de l’Afrique subsaharienne en général et de l’Est de la République Démocratique Congo en particulier » a été développée. Dans son allocution sous forme de vidéo-projection, le Professeur Dr. Annette SCHEUNPFLUG a insisté sur la nécessité de la qualité en éducation. Pour elle, cette qualité se traduit par la gestion efficiente de classe, la clarté du savoir, l’activation cognitive par des tâches complexes, la forme des répétitions, le bon climat d’apprentissage et le support individuel. Certains préalables doivent être réunis pour atteindre cette qualité. Continuer la lecture

Print Friendly

Animation des étudiants sur les règles du jeu pour les interventions sur la consommation de substances psychoactives dans la localité de Matcha

Pour rompre avec les enseignements livresques, la Faculté de Psychologie et des Sciences de l’Education de l’ULPGL-GOMA se lance dans les activités de terrain.

En effet, dans sa planification stratégique de septembre 2016, l’Université Libre des Pays des grands Lacs se veut être une université d’excellence pour le développement intégral de la société.

Ainsi, voudrait-elle affermir dans les cinq et dix ans qui suivent,  ses partenariats avec les milieux économiques, sociaux, culturels et politiques, ainsi qu’avec les organisations internationales, gouvernementales et non gouvernementales. Ceci à travers le bénéficiaire direct, l’étudiant(e), qui est une colonne importante par laquelle l’ULPGL agit pour le développement de la société. Continuer la lecture

Print Friendly

Les étudiants en plein séance d’explications

L’Université Libre des Pays des Grands Lacs, en travers ces facultés accès la formation académique sur la professionnalisation de l’apprentissage. C’est dans ce contexte que les étudiants de troisième année de graduat en Santé et Développement Communautaires ont organisé une visite guidée sur la gestion des ressources naturelles dans la chefferie de Bukumu, en territoire de Nyiragongo, en province du Nord-Kivu.  Cette visité s’est accès sur la gestion du sol sur le versant des montagnes : gestion du sol en culture sur billon, le mulchage et les techniques antiérosives par couverture végétale et par installation des haies antiérosives (Penisetum purpureum,Trypsacum laxum…). Une carrière d’exploitation du sable a été visitée dans le contexte d’une exploitation des ressources naturelles épuisables, le constat a fait observer une diminution continue de la colline due à l’extraction du sable utilisé dans la construction dans la ville de Goma. L’impact négatif est  la disparition de la végétation sur toute l’étendue exploitée. Cette séance renforce davantage les connaissances des étudiants en agro écologie dans le contexte de l’agriculture durable. Cette séance a été orienté par le CT KAKULE THASI Chadrack

Print Friendly

La Faculté de Droit de l’ULPGL-GOMA organise une journée scientifique sous le thème « accès au réseau Internet et promotion des droits humains en République Démocratique du Congo ».  » Un appel à communication et recevrons les projets indistinctement des Profs, CT et Assistants. Les communications feront l’objet d’un numéro spécial pour les Annales de la Faculté.

 

Print Friendly

Deux femmes professeurs de l’ULPGL-Goma ont obtenu des prix de dévouement de l’organisation United Nations Associations of the Democratic Republic of Congo (ANU-RDC), en date du 10 mars 2018. Il s’agit  de Mesdames Muteho Kasongo et Véronique Kavugho, toutes deux professeurs de théologie à la faculté de théologie de l’ULPGL-Goma. Professeur Muteho est en outre la doyenne de la faculté. Les prix leur ont été décernés en vertu de leur courage, engagement, sens d’honneur et d’excellence dans leur carrière.  Selon l’ANU-RDC, en accomplissant leur carrière avec succès,  les deux femmes professeurs contribuent grandement à la promotion du développement intégral pour le bien être humain au Nord-Kivu en particulier et en République Démocratique du Congo en général. La remise des prix a eu lieu dans la somptueuse salle d’un hôtel de la ville de Goma en présence de plusieurs personnalités politiques et académiques. Les Professeurs Muteho  et Kavugho ont exprimé leur satisfaction pour la reconnaissance de leur bravoure qui constitue aussi un honneur pour l’ULPGL. Elles se sont déclarées encouragées de continuer leur carrière  sans désemparer afin de faire profiter de leurs connaissances à la plus grande population du pays.

 Dieudonné Bakenga Akilimali.

 

Print Friendly

les anciens étudiants et le recteur de l’ULPGL

Une mobilisation des anciens étudiants de l’ULPGL-Goma à la contribution pour soutenir 4 des projets actuels de leur université, est en cours, selon la déclaration de la fédération des anciens étudiants de l’ULPGL (FIA-ULPGL). Espoir Biringanine, secrétaire administratif de la FIA-ULPGL l’a présentée lors de la rencontre d’échanges entre les anciens étudiants et le recteur de l’ULPGL, le Rév. Kakule Molo. « Le feu brûle très haut si chacun y apporte un morceau de bois » ont dit les anciens étudiants de l’ULPGL. Leur déclaration a indiqué que 3567 anciens étudiants ont déjà contactés et nombreux d’entre eux promettent de libérer d’ici peu leurs contributions estimées entre 50$ et 1000$. Dans l’entre temps, la mobilisation pour la collecte va se poursuivre. Le mois de juin a été fixé comme limite pour clôturer de libération des cotisations pour la première phase, indique la déclaration de la FIA-ULPGL. D’autre part, un appel a été lancé à ceux qui ne se sont pas encore manifestés de bien vouloir se joindre aux autres le plus tôt possible afin de s’approprier les projets de l’ULPGL, leur Alma Mater. Toujours, selon déclaration des anciens, au- delà de la FIA-ULPL, des volontaires parmi les époux et les épouses des anciens pourraient je joindre à la dynamique de contribution en vue de soutenir les 4 projets de l’ULPGL-Goma. Continuer la lecture

Print Friendly
De gauche à droite, Recteur ULPGL (7ème), Recteur UFLA (8ème) et Prof Gilmar (12ème)

De gauche à droite, Recteur ULPGL (7ème), Recteur UFLA (8ème) et Prof Gilmar (12ème)

« L’Agence Brésilienne de Coopération (ABC) va financer la deuxième phase du programme d’agro-écologie exécuté par l’Université Libre des Pays des Grands Lacs (ULPGL) en partenariat et l’Université Fédérale du Brésil (UFLA). De la même manière qu’à la première phase, l’ABC privilégiera le renforcement des capacités des personnels intervenant dans le programme. Les stratégies organisationnelles des coopératives agricoles seront abordées avec une grande importance.

S’agissant de la coopération entre l’Université Libre des Pays des Grands Lacs et l’Institut Fédéral du Sud de Minerais (IFSULDEMINAS), les partenaires ont identifié certains domaines de collaboration, notamment l’échange des enseignants et des étudiants, l’échange d’expériences, la gratuité de la formation et du logement, l’apprentissage du portugais par les étudiants et professeurs congolais. Les responsables de Inconfidentes (Un des 8 campus de l’IFSULDEMINAS) sont, pour leur part, disposés à assister l’ULPGL dans l’organisation de l’incubateur des projets. Il s’agit ici de l’encadrement des étudiants ayant des idées innovatrices pour la création des entreprises ou des projets ». Tels sont les résultats de la mission que le recteur de l’ULPGL-Goma, le Rév. Prof. Dr Kakule Molo a effectuée au Brésil, du 12 au 25 février 2018. Continuer la lecture

Print Friendly
Couverture du journal BRTS no 8 (2017) de la faculté de théologie protestante de l’ULPGL-Goma

Couverture du journal BRTS no 8 (2017) de la faculté de théologie protestante de l’ULPGL-Goma

L’alerte « publier ou périr » est toujours dans le mental des chercheurs à l’ULPGL. Ainsi, la faculté de théologie de l’ULPGL vient de sortir le huitième numéro de son journal connu sous le nom BRTS (Bulletin de recherches théologiques et sociologiques). Ce nouveau numéro contient une série d’articles mettant en exergue la théologie et les questions actuelles. Citons par exemple, « la gestion des écosystèmes à la lumière de la bible » où l’auteur accentue l’idée selon laquelle la gestion « holistique » de la création requiert les efforts de l’homme et de la femme selon Genèse 1,26-28.

Toute exclusion de l’autre est une entreprise qui va à l’encontre du plan de Dieu et ne fera qu’une gestion partielle de la création si pas même sa destruction. Dans un autre article sur « l’église et le ministère pastoral de la femme », l’auteur stigmatise la non-intégration de la femme au ministère pastoral dans les églises protestantes qui se disent pourtant suivre les idéaux des réformateurs. Ainsi, un autre article invite l’église à lutter contre toute forme de « violences basées sur le genre ». Faut-il aussi parler de l’article sur « l’église et l’homosexualité » où l’auteur invite l’église à la vigilance et au discernement. Continuer la lecture

Print Friendly
Etudiants et leaders locaux en réunion du CREDDA.

Etudiants et leaders locaux en réunion du CREDDA.

Le besoin d’accompagner le processus électoral en République Démocratique du Congo suscite des réflexions tout autour des difficultés diverses ayant conduit à la nécessité de procéder par la réforme organisationnelle et technique des élections. Ce besoin peut trouver son explication dans trois principaux arguments justifiant la raison de la révision de la loi électorale : « L’existence d’un faible niveau de contrôle des partis politiques, ces derniers  étant de plus en plus nombreux. Il est cependant difficile de connaître les approches de quelques-uns, les projets de société, voire la répartition des sièges et le vote des lois au niveau du parlement.   Continuer la lecture

Print Friendly