Foi, Science, Action,

Professeurs et Directeurs de service formés sur l’autoévaluation institutionnelle, Prof. Tounkara en costume beige

‘‘L’évaluation ne se fait pas dans le but de sanctionner mais plutôt d’aider à améliorer le rendement professionnel’’, a déclaré le Professeur Tounkara Bréhima au cours d’un atelier de formation qu’il a animé à l’ULPGL-Goma, du 07 au 10 mai 2019. Sous l’accompagnement de l’Agence Francophone  Universitaire (AUF), l’ULPGL a organisé un atelier portant sur l’autoévaluation institutionnelle à l’intention des professeurs et chefs de service de l’ULPGL-Goma. Selon le Professeur Tounkara, un bon accroissement des capacités institutionnelles repose sur l’élaboration d’un plan stratégique précédé d’une autoévaluation. C’est ainsi qu’il a focalisé toute la formation sur l’autoévaluation institutionnelle de l’ULPGL-Goma.

Durant les travaux en atelier, les participants ont été formés sur l’évaluation de la gouvernance universitaire, les enseignements, la recherche et les services de l’ULPGL à la communauté.  Pour une bonne évaluation, il faut se fonder sur les référentiels d’évaluation du Comité Afrique et Malgache de l’Enseignement Supérieur (CAMES) à travers l’utilisation des outils du SWOT (Forces, faiblesses, opportunités et menaces) et du PESTEL (Analyse de la situation politique, économique, socio-culturelle, technique, environnementale et légale), n’a cessé de répéter le formateur Tounkara.

Tounkara Bréhima est un professeur malien vivant à Bamako et expert de l’AUF. Durant les travaux en carrefour, les participants ont évalué en détails l’ULPGL-Goma concernant l’offre de la formation, la gouvernance universitaire, les services à la communauté, les infrastructures, les finances, la coopération, la vie à l’université, l’environnement. Ils ont analysé les moyens, les processus, les actions, les résultats de l’ULPGL-Goma. Par ailleurs, un calendrier de sensibilisation des parties prenantes a été élaboré. Il faut parvenir à amener le personnel de l’ULPGL, les autorités de tutelle et les partenaires externes à adhérer au processus de l’autoévaluation devant aboutir à l’amélioration du plan stratégique de l’université.

L’autoévaluation proprement dite de l’ULPGL-Goma se fera par un comité d’évaluation dont le président sera nommé par le recteur et les membres sont issus du personnel de l’institution. Le Professeur Tounkara a toutefois recommandé au comité de gestion, aussitôt qu’il se rassure du rapport de l’autoévaluation, de le confronter à une évaluation externe pour en confirmer les résultats. L’atelier de formation s’est déroulé dans une salle de la faculté de psychologie au Campus Moise de l’ULPGL-Goma.

 Dieudonné BAKENGA AKILIMALI

Print Friendly, PDF & Email