Publié le : 14 août 2021

À travers un atelier d’échange ce samedi, le 31 juillet 2021, les anciens étudiants réunis dans des Associations des Anciens de l’ULPGL (ASSANET), regroupes dans la Fédération Internationales des Anciens de l’ULPGL (FIA) ont été conviés à un échange sur divers sujets avec les autorités académiques de l’Université dans le cadre du renforcement du partenariat entre les deux parties.

L’objectif de ces assises était de maintenir le contact avec les diplômés ressortissants de ULPGL, d’assurer leur employabilité, de recueillir des suggestions et recommandations et de lancer le système de suivi de l’employabilité des anciens étudiants conçu sur l’appui financier de son partenaire Pain Pour Le Monde (PPLM).

Sous le haut patronage du Recteur de l’ULPGL-Goma, le Professeur Wasso Misona Joseph, avec la facilitation du Professeur Butoa Balingene, cet atelier a réuni 50 délégués des anciens de l’ULPGL choisis par les Associations des Anciens de l’ULPGL (ASSANET) et la Fédération Internationale des Anciens de l’ULPGL (FIA).

C’était l’occasion aux différents responsables des Associations et de la Fédération d’informer l’autorité sur les multiples réalisations et quelques démarches encore en cours sur le plan scientifique, social, médical et financier envi de soutenir l’Université dans sa mission. Autant que les ASSANET soutiennent l’Université, elles ont aussi des attentes vis-à-vis de cette dernière.

Les ASSANET ont souhaité la création d’un fichier régulièrement tenu à jour de ses membres informant sur leurs situations socioprofessionnelles et doter chacun d’entre d’entre-deux d’une carte de membre lui donnant droit de siéger à des assemblées, dans un projet conjoint. Ils ont également souhaité que les ASSANET-FIA mobilisent les fonds pour construire des salles des classes et d’autres projets au sein de leur Alma mater.

Président de la Fédération Internationale des Anciens de l’ULPGL (FIA)

Les anciens ont sollicité d’avoir un espace pour régulièrement faire profiter aux étudiants de leur expérience et expertise dans différents domaines respectifs conformément au programme des cours inscrits dans les facultés et au travers la tenue de des conférences et ateliers d’échanges.

Pour cela, trente-huit propositions  ont été formulées et des mécanismes de suivi définis.

Les anciens regorgeant d’opportunités susceptibles de faire objet de coopération fructueuse (gagnant-gagnant) avec l’Université, cet atelier a permis aux deux parties d’identifier le cadre des divers échanges en vue de promouvoir l’employabilité des jeunes diplômés de l’ULPGL et la visibilité de l’Université sur le plan national et international.

Ir. BULANGALIRE C.