Foi, Science, Action,
IMG_3287

Professeur Karafuli(en chemise blanche) , Recteur de l’ULPGL-GOMA échange avec la délégation de l’UCBC à son bureau

La politique de l’ULPGL-Goma  inspire d’autres universités concernant le choix des assistants à former, la négociation et l’affectation des bourses d’études, la réintégration académique et socio-économique des nouveaux professeurs après la formation.  Il faut ajouter à cela une large coopération avec des universités et  des organisations de développement au niveau local, national, régional et international. Tout compte fait,  l’ULPGL-Goma se garantit l’autonomie des professeurs permanents  et accroît son impact à la société.  C’est tout cela qui a constitué l’objet des échanges entre les autorités de l’ULPGL-Goma et une délégation de l’Université Chrétienne Bilingue du Congo (UCBC) de Bunia. Elle y était en mission de travail, du 28 au 29 mars 2016.

La délégation de l’UCBC était constituée du Chef de Travaux (CT) Innocent Bora Uzima, secrétaire général académique ad intérim chargé des enseignements et suivi des programmes, et Madame Mary Henton, directrice du programme de « Faculty development and bilingualism affairs. Ils ont échangé avec les membres du comité de gestion de l’ULPGL-Goma, le professeur Jules Kamabu, Coordonnateur de l’école doctorale, le Professeur Joseph Wasso, un boursier réintégré et le CT Mumbere Mbasa, un boursier en formation à la university of South Africa (UNISA) en Afrique du Sud.

Une visite des campus Moise et Salomon de l’ULPGL-Goma s’en est suivie afin d’apporter plus de satisfaction à ces visiteurs de marque. Les délégués de l’UCBC ont exprimé leur satisfaction pour le travail accompli en outre de l’hospitalité rencontrée. Toutefois, les autorités de l’ULPGL -Goma ont vivement conseillé à leurs hôtes d’adhérer à différentes organisations et réseaux qui traitent avec les universités afin d’accéder aux différentes informations concernant la gouvernance des universités et les bourses d’études. Elles ont cité, à titre d’exemple, la conférence des chefs des établissements de l’enseignement supérieur et universitaire, l’Agence Universitaire Francophonie (AUF).

Dieudonné Bakenga

 

Print Friendly