Publié le : 12 août 2021

Dans le cadre de la promotion de la qualité de ses prestations, l’Université Libre des Pays des Grands Lacs (ULPGL), engagée dans le processus d’autoévaluation institutionnelle, a analysé les résultats de son autoévaluation le 27 juillet 2021. Sous la conduite du Professeur Butoa Balingene, ce processus a connu  deux moments forts à savoir, la récolte des données de l’autoévaluation en ligne et, d’autre part, la présentation et l’analyse des résultats.

En vue de la promotion de la qualité totale, ce processus d’autoévaluation visait les axes de l’offre de la formation, la recherche, les infrastructures, la vie à l’université, les services à la communauté et l’organisation des écoles.

Le calendrier académique de l’ULPGL-Goma renseigne que la session de l’autoévaluation était prévue pour le 16 juin 2021. Mais suite aux différents aléas, l’activité a eu lieu le 27 juillet 2021. Ainsi, un outil de récolte de récolte des données en ligne a été utilisé. Les données récoltées ont été présentées le jour de l’atelier. Cet outil reprend des items issus de trois référentiels à savoir, le Référentiel CAMES, celui du Sénégal et celui de notre pays, la RD Congo.

Au cours de l’activité, des sous-ateliers ont été mis sur pied, selon les axes ; cela pour en faire une analyse approfondie et faire des propositions utiles. De cet exercice, les forces, les faiblesses, les opportunités ainsi que les menaces de l’ULPGL ont été dégagées, le tout dans le but d’améliorer ses prestations.

Pour rappel, une autoévaluation est un processus délicat ; une autopsie sans parti-pris. En effet, loin de tout embellissement, elle permet à l’institution de se voir en face afin de s’améliorer. Il ne s’agit nullement pas d’un exercice de mathématique moins encore d’une opération purement statistique. Ce n’est même pas une analyse grammaticale ou sémantique des items. Il est question de s’interroger et de tenter de répondre à la question suivante : « Autant de personnes ont ainsi apprécié telle réalité me concernant, que faire (selon le cas) pour la renforcer, l’améliorer, l’exploiter ou l’éviter ? » Voilà l’exercice auquel le personnel de l’ULPGL s’est livré en vue sa promotion/évolution et ainsi préparer la rédaction de son plan stratégique.

Du rapport global de cette activité, il ressort que le cumul de toutes les appréciations positives donne un score global de 71.34%.

Professeur Butoa Balingene