Université Libre des Pays des Grands Lacs

Foi, Science, Action,

Un immeuble moderne comprenant 20 lits, une salle d’accueil, une vaste cuisine commune, des latrines et des douches vient de voir le jour à l’ULPGL. Le recteur, Prof. Dr Léopold Kambale Karafuli l’a inauguré dans la matinée du 24 octobre 2015 en présence des étudiantes résidentes et des agents de l’ULPGL. Vingt filles y logent depuis la nuit du 23 au 24 octobre. Cela ramène à plus de soixante- dix, le nombre des filles résidantes à l’ULPGL-Goma en plus de résidences des garçons qui accueillent une centaine. Chaque chambre est équipée de deux lits, deux tables et deux chaises une étagère double et alimentée en courant électrique et en eau potable. Continuer la lecture

Print Friendly
Les étudiants qui passent l'examen

Les étudiants qui passent l’examen

Ils sont plus de quatre centaines, les finalistes de l’école secondaire  inscrits à l’ULPGL-Goma qui ont passé le concours d’admission à la date du 12 octobre 2015. Pendant plus de quatre heures, les candidats ont affronté une épreuve de mathématiques, de français et de culture générale sous l’encadrement des assistants désignés pour la surveillance. C’était dans les  salles des facultés des Sciences Economiques et de Gestion, de Sciences et Technologies Appliquées et de Droit localisés au campus Salomon. Le Chef de Travaux Butoa Balingene, Directeur des activités académiques, a été mandaté par le Secrétaire Général Académique pour superviser le concours. Il  a insisté sur le  travail individuel et une lecture attentive des questions avant toute réponse. Tout en récusant la tricherie qui entraînerait l’annulation pure et simple de l’épreuve, Le C.T Butoa a souhaité un bon travail aux concernés.  Notons que ce concours n’est qu’une première partie dès lors que les inscriptions se poursuivent. Une seconde épreuve sera organisée à temps opportun pour ceux qui n’ont pas pu saisir  la première occasion.

Dieudonné Bakenga Akilimali

Print Friendly
Jeunesse en marche pour la paix traversent la frontière rwando-congolaise

Jeunesse en marche pour la paix traversent la frontière rwando-congolaise

Plus de quatre cents jeunes rwandais et congolais se sont rencontrés au poste frontalier de la Corniche entre le Rwanda et la République Démocratique du Congo (RDC). C’était à l’occasion de la marche organisée par les jeunes de Tujenge Amani  entre Goma et Gisenyi en mémoire de la journée mondiale de la paix, commémorée le 21 septembre de chaque année.

Tujenge Amani est un projet des sociétés civiles du Rwanda et de la République Démocratique du Congo qui vise la sensibilisation des jeunes à la construction de la paix par la promotion des échanges transfrontaliers. Le projet est soutenu par l’ULPGL. Il met ensembles les jeunes des zones frontalières pour les inciter à œuvrer comme des artisans de la paix et lutter contre la manipulation et l’instrumentalisation des jeunes dans les conflits. Continuer la lecture

Print Friendly
wasso

Prof. Wasso Misona, Secrétaire Général Academique

Les diplômes homologués par le Ministre de l’Enseignement Supérieur sont disponibles au bureau de scolarité de l’ULPGL.

L’ULPGL invite chacun des finalistes concernés à se présenter endéans deux semaines,  au bureau  pour retirer le sien.

Etant donné chaque chose doit se faire à son temps, l’ULPGL décline sa responsabilité pour tout éventuel dommage qui interviendrait sur les diplômes qui ne seront pas retirés dans les limites de temps fixées.

Télécharger:  liste1 et Liste2

Print Friendly
De droite à gauche, Léonard Bishikwabo, Philippe Kankisingi et Feston Eca. Chacun avec son épouse à droite

De droite à gauche, Léonard Bishikwabo, Philippe Kankisingi et Feston Eca. Chacun avec son épouse à droite

Le retraité doit être respecté et considéré comme un aîné qui a des expériences à léguer à la postérité, a déclaré le président de la cérémonie de mise en retraite à l’ULPGL, le 23 septembre 2015. Trois agents des l’ULPGL dont Léonard Bishikwabo Baguma, Directeur des activités académiques, Philippe Kankisingi Mingilingili appariteur de la Faculté des Sciences Economiques et de Gestion et Feston Echa Lukambea chauffeur du recteur viennent ont été envoyés à la retraite.Plusieurs témoignages ont été livrés pour reconnaissance leur efficacité au travail durant leur carrière comme exemple à suivre pour ceux qui restent.

Continuer la lecture

Print Friendly
Prof. Vladmir et l’os l’Ishango incurvé avec des entailles

Prof. Vladmir et l’os l’Ishango incurvé avec des entailles

« Le bâton d’Ishango est le berceau de l’humanité des opérations mathématiques». Cette affirmation est du Prof. Dr. Vladmir Plester, Ir. mécanicien et Docteur en sciences physiques de l’université catholique de Louvain en Belgique. C’était en pleine conférence scientifique qu’il a animée à l’ULPGL-Goma, sur le thème « L’odyssée du bâton d’Ishango d’Afrique centrale à l’espace. »
Professeur Vladmir a sensibilisé les conférenciers à se joindre au comité de soutien du projet « Ishango milele » qui regroupe des scientifiques de tous les domaines tels que des médecins, des historiens, des avocats, des chimistes, des physiciens, des mathématiciens, et d’autres. Il vise le « partage du savoir pour la paix » à partir de l’os d’Ishango. Se mettre ensemble pour la recherche et le savoir est un moyen pour éliminer les conflits et construire la paix, a dit le professeur Vladmir.

L’os d’Ishango est symbolisé par « le bâton d’Ishango ». Il s’agit des artéfacts archéologiques découverts à IShango en 1950 qui dateraient de 22000 ans. L’os d’Ishango est conservé au musée des sciences naturelles de la Belgique à Bruxelles, a informé professeur Vladmir.

Continuer la lecture

Print Friendly
inscription

Candidats à l’inscription.

Les inscriptions des finalistes des écoles secondaires passent à la vitesse de croisière à l’ULPGL-Goma. Chaque jour ouvrable, le bureau  des inscriptions est pris d’assaut par des nombreux candidats. Ils sont attirés par la qualité des enseignements à l’ULPGL, des infrastructures modernes et un environnement favorable à l’apprentissage.

Dans ses deux campus Moïse et Salomon,  l’ULPGL organise sept facultés. Il s’agit de la faculté de médecine, la faculté des Sciences et Technologies Appliquées, la Faculté des Sciences Economiques et de Gestion, la faculté de Théologie, la faculté de Droit, la faculté de Santé et Développement Communautaires ainsi que la faculté de Psychologie et Sciences de l’Education. Continuer la lecture

Print Friendly
De Gauche à droite, trois professeurs débout, Pr. Dr. Kambale Karafuli, recteur actuel, Prof. Dr. Emérite Léonard Masu-Ga-Rugamika, recteur honoraire et conseiller Spécial du Chef de l’Etat chargé des questions sociales et culturelles et Pr. Dr. Samuel Ngayihembako, recteur honoraire.

De Gauche à droite, trois professeurs débout, Pr. Dr. Kambale Karafuli, recteur actuel, Prof. Dr. Emérite Léonard Masu-Ga-Rugamika, recteur honoraire et conseiller Spécial du Chef de l’Etat chargé des questions sociales et culturelles et Pr. Dr. Samuel Ngayihembako, recteur honoraire.

La commémoration du trentième anniversaire a été une occasion pour l’ULPGL d’honorer des personnalités choisies pour leurs actions de développement en vue de l’amélioration du niveau socio-économique de la population. C’était du 04 au 06 août 2014.

Pr .Dr. Léonard Masu-Ga-Rugamika a été élevé au grade de « Professeur Emérite ». Cette élévation lui a valu des grandes félicitations des participants et des scènes de liesse des danses folkloriques entonnées spontanément avec remise des cadeaux.

Neuf personnalités de différents domaines ont été collées « Docteurs Honoris Causa ». Parmi elles,  l’opérateur économique congolais Victor Ngezayo, le professeur allemand Gérard Bringmann de la fondation BEBUC (Bourse d’excellence Bringmann pour les universités congolaises) et Julien Paluku Kahongya, Gouverneur de Province du Nord-Kivu.

Noel Kyeghekire Vayikerye est un ancien étudiant de la faculté des sciences économiques de l’ULPGL et patron de l’entreprise Consulting and Services Team. Son entreprise a des filières en République Démocratique du Congo, en Europe et en Amérique. Noel a obtenu un brevet de mérite de l’ULPGL. Continuer la lecture

Print Friendly
Prof. Dr. Muteho Kasongo Coordinator of the ULPGL Ethical Committee

Prof. Dr. Muteho Kasongo
Coordinator of the ULPGL Ethical Committee

Before conducting any research, publication or any intervention related to human being, politics, economics, culture, environmental actions,  it is recommended that the research or intervention be checked by an official Ethical committee, in order to avoid in advance the violation of ethical standards which can impact negatively people’s life  as well as on politics, economics, health  and environment .

In this line, in the Université Libre des Pays des Grands Lacs (ULPGL Goma) an Ethical committee named Comité d’Ethique ULPGL GOMA (ULPGL ETHICAL COMMITTEE) has been officially created, in 2005, to be in charge of ethical review or examination of this kind of research.

Objectives of the Ethical committee

  1. To ensure that all research, actions or publications respect the ethical standards in all its stages of implementation
  2. To check sensitive ethical issues in process of data collection and treatment
  3. To provide ethical orientation to the researcher in order to avoid violation of human rights and other sensitive issues related to local culture, environment, animals, water, land, natural resources.
  4. To suggest ethical alternatives to the searcher.

Continuer la lecture

Print Friendly

fsta etu« Je me rends compte que nous avons des grandes ressources autour de nous. Je vous prie de déposer tous les plans architecturaux que vous venez d’exhiber à l’occasion de cette journée scientifique, auprès du ministère de l’environnement pour les capitaliser.» Madame Shematsi Baeni, Ministre provinciale du plan et porte parole du Gouvernement provincial du Nord-kivu s’est ainsi exprimée après avoir suivi attentivement les exposés des étudiants de la faculté des sciences et technologies appliquées de l’ULPGL. C’était en pleine journée scientifique,  au campus Salomon de la même université, le 12 juin 2015. Prof. Dr. Ir NDaye Nkanka, de l’université de Kinshasa qui intervenait dans la journée scientifique a renchéri l’idée de la ministre en recommandant en souhaitant des contacts permanents entre les autorités politico-administratives et les universités en vue d’accéder de temps en temps aux innovations.

Continuer la lecture

Print Friendly