Foi, Science, Action,

Du 07 juin au 09 juin 2018, le programme d’accompagnement des étudiants (PAE) Elimu Kwa Maendeleo de l’ULPGL-Goma, a organisé un colloque autour du thème « Village entrepreneurial : Eclosion de l’entrepreneuriat comme facteur de promotion de la paix et la sécurité dans la région des Grands Lacs ». Le PAE est un programme para-académique d’encadrement des étudiants de l’ULPGL. Il vise l’éclosion de l’entreprenariat des jeunes comme moyen de se prendre en charge à la fin des études universitaires et de contribution à la cohésion sociale et la sécurité

Abordant le sous-thème l’« Entrepreneuriat et développement durable en RDC », Me Isaac MUSHOKORO KAYAYA du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) a conféré que dans le processus de développement, l’entrepreneuriat prend une place prépondérante comme avant-garde au développement. Il favorise la formation du capital, créé les opportunités d’emploi, promet un développement régional équilibré, a dit Maître Isaac avant de rassurer que l’entrepreneuriat concourt au développement durable et contribue à l’amélioration du niveau socio-économique de la population congolaise, un pays qui se veut émergeant en 2030 et développé en 2050.

En s’inspirant des récits bibliques de 2 Théssalonissiens 2 : 9, le Professeur Vincent Muderhwa Barhatulirwa, Doyen de la faculté de psychologie de l’ULPGL-Goma a exhorté les participants à considérer le travail comme une tradition afin d’éviter d’être à la charge des autres. Il a constamment invité les jeunes à s’engager dans l’entrepreneuriat comme moyen de satisfaire à leurs besoins vitaux et éviter l’oisiveté qui peut conduire aux tendances immorales.  

Le Rév. Dr Kakule Molo, recteur de l’ULPGL-Goma, a pour sa part, encouragé les jeunes à s’engager fermement dans l’entrepreneuriat afin de contribuer à la réduction du taux de chômage et la construction de la paix dans la région des Grands lacs. Molo a rassuré que l’entreprenariat favorise le partage entre les jeunes et les outille pour affronter les opportunités d’investissement ou de création d’entreprises avec succès. Il a entre autre avantage de favoriser la promotion des œuvres d’esprit des jeunes, a conféré le recteur de l’ULPGL-Goma.

Quant au Prof. Dr Professeur Kambale Karafuli, directeur du Centre Africain de Recherche et d’Education à la Paix et à la Démocratie (CAREPD), le cadre conceptuel de ce colloque traduit l’intérêt que la jeunesse attache à l’entrepreneuriat. Les acteurs nationaux et internationaux engagés dans la pacification de la région des Grands Lacs sont d’avis que les conflits dans cette région tirent leurs origines dans le problème d’accès et de la répartition des richesses, l’exclusion et le chômage, a dit Karafuli. Cette richesse n’est autre que les ressources du sol, du sous sol et le capital humain et les opportunités d’investissement. Il a encouragé les jeunes de s’engager décidément à l’entreprenariat comme moyen de contribuer à la pacification à travers la création de l’emploi et la synergie dans le travail.  

Pascal Byumanine , coordonnateur du PAE, a épinglé le taux de chômage des jeunes en République Démocratique du Congo par rapport à une forte présence des ressources humaines formées et capables de transformer le pays pour en faire une référence du monde. Il a appelé à une étude minutieuse pour dénicher les raisons occasionnant le manque d’initiatives entrepreneuriales dans le chef de la jeunesse. ».

 Plus de cent cinquante étudiants de l’ULPGL et des universités sœurs de Goma, de Butembo, de Bukavu et du Rwanda ont participé au colloque. Il s’est tenu dans la grande salle de la faculté des sciences économiques et de gestion au campus Salomon de l’ULPGL-Goma.

Pascal Byumanine, Directeur du PAE ULPGL-GOMA.

 

Print Friendly