Foi, Science, Action,

Des jeunes se produisent à l’ULPGL à l’occasion de la journée mondiale de la paix.

Des jeunes se produisent à l’ULPGL à l’occasion de la journée mondiale de la paix.

«Il y a la paix quand les populations arrivent à résoudre leurs conflits et litiges sans recourir à la violence et travaillent ensemble pour améliorer leurs conditions de vie ». Maria Lange, Directrice national  l’organisation Alert international-République Démocratique du Congo à l’occasion de la commémoration de la journée mondiale de la paix. Les organisations Alert International, Yole Africa et ULPGL-Goma ont conjointement organisé les cérémonies commémoratives au campus Salomon de l’ULPGL-Goma, le 21 septembre 2016. Plusieurs invités de Goma et des nombreux étudiants de l’ULPGL et d’autres universités ont participé aux cérémonies.

Une peinture murale symbolisant la paix avait été érigée à l’avance sur la cour du campus. Les jeunes artistes et jeunes de Goma y ont illustré différents aspects de la paix. Les images où la population vit en paix, des individus devant la loi, la population jouit d’une justice équitable aux besoins de base (nourriture, transports, eau, éducation), la même chance de travailler et de subvenir à ses besoins de base sans discrimination de sexe ni d’appartenance ethnique. Dans la suite, les jeunes ont exhibé des scènes de danses folkloriques et modernes, des poèmes et d’autres prestations culturelles en rapport avec la construction de la paix.

Le recteur de l’ULPGL, Professeur Léopold Kambale Karafuli a félicité les jeunes  de leur présence nombreuse à la cérémonie en signe de leur attachement à la paix. Il a appelé ardemment les jeunes à œuvrer pour la paix durable comme préalable à une bonne vie. Professeur Karafuli  a souligné  l’engagement de l’ULPGL dans la construction de la paix dans la région des Grands Lacs africains. L’ULPGL a introduit un programme d’éducation à la paix dans toutes ses facultés afin de donner aux jeunes la culture de la paix. L’ULPGL organise régulièrement, pour la paix, des ateliers, festivals, émission radios, sports, jeux et danses avec des jeunes de différents domaines et des journalistes des radios communautaires. Le recteur de l’ULPGL a épinglé les objectifs de développement durable comme composante de la paix telle qu’adopté par les 193 pays membres des Nations Unies au sommet de New York, en septembre 2015. Alert et ULPGL coopèrent depuis bientôt 3 ans. Sous sa direction, AFEM (association des femmes de medias) encadre 30 étudiants de l’ULPGL qui constituent un groupe de dialogue. Elle les forme à devenir des leaders d’opinions et des défenseurs des droits des femmes dans les communautés à partir de leurs familles et de leur université.

Dieudonné Bakenga Akilimaili.

Print Friendly