Foi, Science, Action,

Un atelier de conception du plan stratégique de mobilisation de  fonds et d’adaptation du manuel des procédures administratives et financières de l’ULPGL au CRIPE a vu les jours à l’ULPGL-Goma, du 02 au 06 septembre 2019. Le CRIPE est le Centre de Recherche et d’Intervention en Psychologie et en Education. Il est rattaché à la faculté de psychologie et sciences de l’éducation de l’ULPGL-Goma. L’atelier du 02 au 09 septembre 2018, qui a conduit à la création du dit centre, est une initiative des enseignants chercheurs des facultés de psychologie et sciences de l’éducation de l’ULPGL en partenariat avec l’Agence universitaire française (AUF) et la facilitation de l’hôpital Heal Africa à travers son expert, Monsieur Mwamba.  Le CRIPE tire sa spécificité dans son ouverture à la santé mentale communautaire à visé préventif et curatif, à partir des outils appropriés et un personnel scientifiquement approuvé.

Grâce à son volet « recherche », le CRIPE mettra à la portée des dispensateurs de soins de santé mentale d’une part, et aux acteurs éducatifs d’autre part, une expertise basée sur des données scientifiques. Ceci pour leur permettre de répondre efficacement aux demandes multiformes d’une région dont le caractère pathogène et les systèmes éducatifs limités ne sont plus à démontrer.

Dans son volet « intervention », le CRIPE sera à même de répondre directement aux demandes des populations en prévention, en urgence comme en ambulatoire dans un cadre bien approprié et avec des outils scientifiquement approuvés, sur place à la faculté de Psychologie et des sciences de l’éducation à l’ULPGL-Goma.

Et pour rendre le CRIPE opérationnel, le Rév Dr. Kakule Molo, recteur de l’ULPGL-Goma, a inauguré le lancement officiel des activités du centre.  C’était en date du 06 septembre 2019, à la clôture de l’atelier proprement dit.

Désormais, la population de Goma, du Nord-Kivu en République Démocratique du Congo et de la région des Grands Lacs en général, a un cadre approprié pour la prise en charge, le suivi et la documentation des violences de tout genre. Il s’agit des cas de tueries, des deuils, des déplacements forcés de populations, des séparations forcées des familles, de disfonctionnement intra et extraconjugaux, des inadaptations et abandons scolaires, du chômage, de la maltraitance, de l’injustice, de l’inadaptation sociale et professionnelle, de la toxicomanie, de l’alcoolo-dépendance, pour ne citer que cela.  Les troubles psychologiques y afférant tels que la détraumatisation en cas de traumatisme, l’état de stress post-traumatique, la dépression et l’anxiété, les risques et pensées suicidaires, les maladies socio-conjugales, les comportements adductifs et les inadaptations diverses.

L’atelier du CRIPE s’est déroulé à la faculté de psychologie de l’ULPGL avec la participation active du personnel académique, scientifique et  administratif de l’ULPGL, ainsi que quelques unités professionnelles de la place.  L’on peut connaitre davantage concernant le CRIPE en consultant le (cripeulpgl@ulpgl.net).

 Nyandu Kasali Honnête

 Chef de Travaux à la faculté de psychologie de l’ULPGL-Goma

Print Friendly, PDF & Email