Foi, Science, Action,
Prof. Vladmir et l’os l’Ishango incurvé avec des entailles

Prof. Vladmir et l’os l’Ishango incurvé avec des entailles

« Le bâton d’Ishango est le berceau de l’humanité des opérations mathématiques». Cette affirmation est du Prof. Dr. Vladmir Plester, Ir. mécanicien et Docteur en sciences physiques de l’université catholique de Louvain en Belgique. C’était en pleine conférence scientifique qu’il a animée à l’ULPGL-Goma, sur le thème « L’odyssée du bâton d’Ishango d’Afrique centrale à l’espace. »
Professeur Vladmir a sensibilisé les conférenciers à se joindre au comité de soutien du projet « Ishango milele » qui regroupe des scientifiques de tous les domaines tels que des médecins, des historiens, des avocats, des chimistes, des physiciens, des mathématiciens, et d’autres. Il vise le « partage du savoir pour la paix » à partir de l’os d’Ishango. Se mettre ensemble pour la recherche et le savoir est un moyen pour éliminer les conflits et construire la paix, a dit le professeur Vladmir.

L’os d’Ishango est symbolisé par « le bâton d’Ishango ». Il s’agit des artéfacts archéologiques découverts à IShango en 1950 qui dateraient de 22000 ans. L’os d’Ishango est conservé au musée des sciences naturelles de la Belgique à Bruxelles, a informé professeur Vladmir.

Selon l’étude que l’Institut de recherche en sciences naturelles de Bruxelles a menée en 1956, l’os d’Ishango est incurvé avec des entailles disposées régulièrement dont l’interprétation correspond à des bases qui donnent un sens à des opérations de la mathématique moderne.

L’os d’Ishango serait donc le plus ancien outil qui fait forme des opérations mathématiques utilisées dans les sciences modernes.

Cette thèse est cependant contestée par chercheur Olivier Keller. Selon lui l’hypothèse est fascinante mais elle nécessite d’être confrontée à d’autres preuves.

Le professeur Vladmir a  tout de même invité les congolais d’en être fiers de cette découverte d’Ishango, un site situé dans le territoire de Beni, en province du Nord-Kivu, en République Démocratique du Congo.

Le voyage dans l’espace évoqué dans le thème n’est qu’une invitation à voyager dans les espaces pour répandre les expériences de la civilisation d’Ishango partout au monde. La civilisation d’Ishango avait, en outre, maîtrisé l’art de la pêche si bien que son expérience a été distribuée à d’autres civilisations de l’Ouest de l’Afrique  jusqu’au lac Tchad et à Bamako au Mali.

Parmi les participants à la conférence, il y avait des hommes politiques, des professeurs de l’ULPGL et d’autres universités, des étudiants et des élèves des écoles secondaires.

 Dieudonné Bakenga Akilimali.

Print Friendly