Foi, Science, Action,
Couverture du journal BRTS no 8 (2017) de la faculté de théologie protestante de l’ULPGL-Goma

Couverture du journal BRTS no 8 (2017) de la faculté de théologie protestante de l’ULPGL-Goma

L’alerte « publier ou périr » est toujours dans le mental des chercheurs à l’ULPGL. Ainsi, la faculté de théologie de l’ULPGL vient de sortir le huitième numéro de son journal connu sous le nom BRTS (Bulletin de recherches théologiques et sociologiques). Ce nouveau numéro contient une série d’articles mettant en exergue la théologie et les questions actuelles. Citons par exemple, « la gestion des écosystèmes à la lumière de la bible » où l’auteur accentue l’idée selon laquelle la gestion « holistique » de la création requiert les efforts de l’homme et de la femme selon Genèse 1,26-28.

Toute exclusion de l’autre est une entreprise qui va à l’encontre du plan de Dieu et ne fera qu’une gestion partielle de la création si pas même sa destruction. Dans un autre article sur « l’église et le ministère pastoral de la femme », l’auteur stigmatise la non-intégration de la femme au ministère pastoral dans les églises protestantes qui se disent pourtant suivre les idéaux des réformateurs. Ainsi, un autre article invite l’église à lutter contre toute forme de « violences basées sur le genre ». Faut-il aussi parler de l’article sur « l’église et l’homosexualité » où l’auteur invite l’église à la vigilance et au discernement.

Le journal a été particulièrement marqué par une contribution d’un théologien adventiste spécialiste de l’hébreu biblique, Prof. Mwendambio, traitant sur les problèmes de traduction de la bible hébraïque. Les copies du journal sont en vente au bureau de la faculté de théologie de l’ULPGL-Goma.

Rappelons que la faculté de théologie de l’ULPGL-Goma est parmi les meilleures de la région. Elle regorge à son sein un personnel scientifique qualifié formé dans les grandes universités d’Europe, d’Afrique du sud et d’Asie. Pour le souci de qualité, chaque année ses professeurs se rendent aux USA et en Europe en congé de recherche pour la mise à jour de leurs enseignements et recherches. Nous sommes la seule faculté de théologie protestante à l’Est de la République Démocratique du Congo à avoir été autorisée par le gouvernement congolais à former en graduat, licence, master jusqu’au doctorant. La faculté reçoit sans discrimination des étudiants étudiantes de toutes les congrégations chrétiennes.

Par Prof. Dr Jonathan Kavusa Kivatsi

(Vice-doyen/recherche, faculté de théologie)

Print Friendly, PDF & Email