Foi, Science, Action,
Jeunesse en marche pour la paix traversent la frontière rwando-congolaise

Jeunesse en marche pour la paix traversent la frontière rwando-congolaise

Plus de quatre cents jeunes rwandais et congolais se sont rencontrés au poste frontalier de la Corniche entre le Rwanda et la République Démocratique du Congo (RDC). C’était à l’occasion de la marche organisée par les jeunes de Tujenge Amani  entre Goma et Gisenyi en mémoire de la journée mondiale de la paix, commémorée le 21 septembre de chaque année.

Tujenge Amani est un projet des sociétés civiles du Rwanda et de la République Démocratique du Congo qui vise la sensibilisation des jeunes à la construction de la paix par la promotion des échanges transfrontaliers. Le projet est soutenu par l’ULPGL. Il met ensembles les jeunes des zones frontalières pour les inciter à œuvrer comme des artisans de la paix et lutter contre la manipulation et l’instrumentalisation des jeunes dans les conflits.

Depuis la frontière, les jeunes ont continué la marche sur près de  cinq kilomètre dans la ville de Gisenyi dans la joie et la convivialité sous le rythme de la fanfare. Ils ont abouti au centre Vision Jeunesse Nouvelle de Gisenyi. Là, les jeunes ont beaucoup fraternisé à travers des messages de paix, des danses folkloriques rwandaises et congolaises et des pièces de théâtre et des sports. Dans tous les cas, plusieurs messages dans le sens de la cohabitation pacifique ont été lancés.

Guy Kibira président de la jeunesse du Nord-Kivu a félicité les jeunes de Tujenge Amani pour l’attention qu’ils apportent à la journée mondiale de la paix. Il a plaidé pour les opportunités du travail en faveur des jeunes en vue de leur permettre de contribuer au développement de la région. Il a reconnu qu’à travers Tujenge Amani, l’union entre les jeunes rwandais et congolais est scellée. Il a plaidé pour le climat des affaires qui permettrait aux jeunes de mettre leurs énergies au travail.

Les jeunes  du Rwanda et du Congo ont clôturé la cérémonie dans une déclaration commune en adressant brièvement leurs doléances aux tenants du pouvoir. Ils demandent aux politiciens du Rwanda, du Burundi et de la RDC de garantir les élections démocratiques transparentes comme facteur de promotion de la paix, la stabilité, la justice, la liberté, la sécurité, la cohabitation pacifique et l’appui aux actions de la jeunesse. Ils ont insisté sur l’éradication du phénomène « forces négatives ou groupes armés » dans la région.

L’ULPGL a accompagné la marche du début à la fin en tant qu’organisation partenaire de Tujenge Amani. Madame Nzigire Muganda pour le compte du Centre Africain d’Education à la paix et à la Démocratie et Monsieur Bakenga Akilimili de l’ULPGL-média ont exprimé le soutien indéfectible de l’ULPGL à Tujenge Amani.

Dieudonné Bakenga Akilimali

Print Friendly