Foi, Science, Action,

Archives mensuelles : octobre 2014

En plein travail :Butoa Balingene chargé des inscriptions de l’ULPGL (à gauche).

En plein travail :Butoa Balingene chargé des inscriptions de l’ULPGL (à gauche).

Le chef de travaux Butoa Balingene chargé des inscriptions de l’ULPGL n’a pas de pause en ces derniers temps. Son bureau est pris d’assaut par des finalistes des écoles secondaires qui ont compris, bien qu’avec un léger retard,  que la qualité de l’enseignement, c’est à l’ULPGL. Ils prennent leurs inscriptions pour rejoindre leurs collègues qui sont déjà admis après avoir satisfait au concours organisé, le 13 octobre 2014.  Parmi eux, nombreux qui avaient déjà pris l’inscription ailleurs mais qui ont changé d’avis après avoir reçu toute l’information sur la qualité de la formation de l’ULPGL et considérant qu’il n’est jamais tard pour bien faire. L’ULPGL donne une dernière chance à tous ceux qui désirent prendre le train en pleine course. Une période de grâce vient d’être décidée et ainsi les inscriptions continuent dans toutes les facultés et déboucheront par un deuxième concours qui sera organisé bientôt. Un agent de secours, il s’agit de monsieur Jean Paul Cuma vient d’être  désigné afin d’appuyer Butoa dans sa lourde tâche.
Dieudonné Bakenga Akilimali

Yannick Akilimali défend son mémoire. Yannick Akilimali défend son mémoire.

Depuis le début du mois de septembre 2014, l’ULPGL est en pleine d’effervescence créée par des liesses des défenses des mémoires et des travaux de fin de premier cycle. Le scénario est presque le même dans les six facultés. Le finaliste présente en synthèse la quintessence de son travail  avant de faire face à un questionnement du jury qui lui permet d’exhiber ses connaissances sur un thème précis. Continuer la lecture